Le Pelerinage Hajj à la maison sacrée

Le Pèlerinage effectué à la Maison Sacrée est un rite à la fois d’ordre physique et financier.

makkah-kaaba-omra-hajj-bk-travel-ziyarate

Allah l’a imposé au moins une fois dans la vie.

Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a décrit ses mérites en ces termes :

« Quiconque fait le Pèlerinage à la Maison Sacrée sans dire de mauvais mots ou mal se comporter, revient chez lui comme le jour où sa mère l’a mis au monde »

[Boukhari et Mouslim].

Il a dit également (‘alayhi salat wa salam) :

« D’une Omra à l’autre, on se voit effacer ses péchés mais le pieux pèlerinage n’a d’autre récompense que le Paradis. »

[Mouslim]

La restriction d’avoir les moyens concerne aussi bien les moyens physiques que les moyens matériels.

En règle générale, il est possible de faire le Hajj pour une personne décédée.

Quant aux vivants, cela n’est pas toléré sauf dans deux cas :

* Le premier cas : s’il s’agit d’une personne très âgée qui ne peut ni voyager ni tenir en monture.

* Le deuxième cas : correspond à celle ayant une maladie incurable.

 

Avoir les moyens consiste pour une femme, à être accompagné d’un mahram [toute personne masculine avec qui le mariage est interdit de façon permanente], si toutefois elle ne fait pas le Hajj à partir de la Mecque conformément aux paroles du Prophète (sallallah ‘alayhi wa sallam):

 

« Une femme ne doit pas s’isoler avec un homme sauf en présence d’un mahram, celle-ci ne doit pas voyager non plus sans son mahram. Un homme s’est levé pour s’exclamer:

– Cher Messager d’Allah! Je me suis enrôlé pour telle expédition, alors que ma femme est partie au pèlerinage.

– Rejoins ta femme, lui ordonna-t-il, et effectue le Hadj avec elle. »

[Boukhari et Mouslim d’après Ibn Abbas]